Partager la publication "Chronique au fil de l’eau : au diable la quarantaine… Vive les vacances !" FacebookTwitterPartager... Et si, le temps passant, cette menaçante “serrade” se mettait à rimer joyeusement avec balade, si les humeurs noires devenaient bonnes et qu’au pré carré de Vauban fleurissait un jardin de loisirs et de quiétude… telle la métamorphose...

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Standard Accès Premium Site et Accès Premium Site + Journal uniquement.
Se connecter Adhérer