J’ai comme une impression de débordement et d’énergies nouvelles dans le Minervois à la veille de l’an 2020.
Est-ce une illusion ?
Sur le terrain, des potières, des cueilleuses, des petits agriculteurs, des associations culturelles poussent un peu partout.
Le Minervois semble propice aux changements de vie et de visions. Car si le dérèglement climatique fait craindre pour l’avenir du monde du vivant, le vivant très local prend de nouvelles couleurs plutôt joyeuses. Ici-bas, on voit émerger de belles idées et de l’espoir en cagette. Au journal, pour travailler, nous nous sommes entourés de jeunes associations dynamiques irradiantes de belles ondes opérant pour un avenir meilleur. Notre espace collaboratif – le Boulidou – s’est ainsi vu bouillonnant, accueillant nos lecteurs et mélangeant les cercles. L’équipe de la Semaine les remercie chaleureusement.
Elle vous souhaite une douce fin d’année et vous donne rendez-vous dans deux semaines pour continuer à grandir et à faire du Minervois un territoire motivé pour une autre société. Moins polluante, moins consommatrice, plus créative et solidaire. On reste à l’affût pour en saisir les tendances et les émergences.

Catherine Jauffred