Cela fait longtemps que nous avons changé de siècle. Pourtant tout ne suit pas le mouvement. Pourtant encore, on approche bientôt des années 20, ce serait presque émoustillant... Une sorte d'espoir début de siècle pointerait ? Bof. Il est peut-être encore temps de s'y mettre…
Il est même encore temps de formuler des vœux comme le veut la tradition. Qui ne demande rien à l'univers et à ses voisins n'aura rien du tout. Informons aussi qu'en interne, on ne se gêne pas pour mettre les bouchées doubles au sein du journal pour se transformer, pour changer de siècle, résister et s'adapter au monde qui bouge. Pour tout cela nous avons quelques changements importants à réaliser au niveau de la production du journal. Rappel des faits, la Semaine du Minervois a été créée pour que les habitants et les acteurs du Minervois et alentours grandissent et se développent de et par les informations qu'ils en retireraient, de et par les liens qu'ils noueraient avec leurs concitoyens… Le journal, en mode presse régionale hebdomadaire, s'est trouvé une place qui n'était pas occupée.
Ce qui veut dire beaucoup. En toute modestie et reconnaissance pour ses fondateurs (rappelons-le ici Philippe et Sylvie Keller de Félines-Minervois), il manquerait au paysage s'il disparaissait. Ainsi, un changement est nécessaire et si nous sommes toujours soutenus par les lecteurs, pour la plupart très fidèles, nous sommes loin d'être soutenus par de gros financeurs, comme très souvent la presse régionale. Ainsi donc, nous formulons ces temps-ci quelques vœux, des objectifs simples qui sont exposés au sein d'une campagne de dons que nous avons mise en place. Pour éditer le journal de la Semaine du Minervois au 21ème siècle, de nouveaux équipements informatiques sont nécessaires, ordinateurs et logiciels. Il serait aussi judicieux pour satisfaire et augmenter notre lectorat, tout en renforçant l'intérêt du journal, de passer d'un 16 pages à un 20 pages, au moins la moitié de l'année. Nous formulons nos désirs concrets sur notre site internet (semaineduminervois.com) et sur la plateforme de financements participatifs Hello Asso, rubrique "la Semaine du Minervois grandit". Par ces moyens, nous souhaitons solliciter votre générosité mais non sans contre-parties.
Avec vous, avec nous, ensemble, changeons de monde et restons bien vivants. Et pour un don défiscalisé, il faut passer par chèque (libellé à : presse et pluralisme/la semaineduminervois). Un grand merci et une grande confiance, par toute l'équipe !
Catherine Jauffred