Au fil des années, le Minervois propose de plus en plus de rencontres, de spectacles, et
de festivals de juin à septembre. L'enjeu n'est pas simplement festif, mais également économique. En multipliant les propositions, le Minervois peut se doter d'une belle carte à jouer à destination des touristes et des locaux, loin du tumulte estival des bords de mer. Pour ceux qui préfèrent la quiétude, ce territoire offre un joyeux mélange d'activités. Randonner au milieu d'un patrimoine naturel et humain riche, déguster et rencontrer les vignerons qui façonnent les paysages d'ici et voir des spectacles, sont autant d'invitations à passer du bon temps. Cet arrière pays méditerranéen parle de cultures : culture du vin, culture linguistique, culture artistique... Toutes se rencontrent et nourissent qui veut bien prendre le temps. La seule appellation viticole ne peut pas porter à bout de bras l'attrait touristique. Elle a besoin d'une offre culturelle qui puisse s'harmoniser, s'assembler afin de complexifier la saveur du Minervois. Les orientations économiques vers l'œnotourisme ont besoin des festivals et autres soirées musicales sous les platanes pour compléter l'offre.
Et vice versa, l'un ne va pas sans l'autre. Signe de cette dynamique, il y a la création d'un nouveau festival à Olonzac qui se déroulera du 26 au 28 juillet : Les Astropies musicales d'Olonzac (voir page 16). Un festival complet et au programme varié, du matin au soir, qui va s’installer dans le cadre bucolique du parc communal. Olonzac va pouvoir enfin offrir une date artistique estivale à ses habitants et aux gens de passage. Si Caunes, Villeneuve, La Redorte ou Rieux ont leur festival, il manquait certainement un événement côté héraultais. Ce sera désormais chose faite, en espérant qu'il puisse prospérer et réunir locaux et touristes. Après tout, quoi de mieux en été que de prendre le temps et de se laisser enivrer par la musique des différentes cultures locales ?

Nicolas Faure