Associations, cercles, clubs ne s’arrêtent pas de se multiplier. D’un village à l’autre, pour vous faire découvrir la musique,
la peinture, le théâtre et de nombreux sports, “il n’y a pas photo” : il y a toujours autant, sinon plus de bénévoles, de motivés et de passionnés. Et si la tendance est à se plaindre du délitement de la vie sociale, du vivre ensemble, de l’implication citoyenne, sociale et politique, la réalité d’une rentrée associative dit tout autre chose. En détail, en Minervois, les centres équestres pullulent, à croire que le far west, c’est bien ici ! Entre autres, Ce qui apparait retenir de plus en plus les passions, ce sont les chemins vers le bien-être : le yoga se généralise et la méditation s’ouvre à l’air libre et au plus grand nombre. Vous allez voir bientôt apparaître des sages et gens paisibles et heureux à chaque coin de rue ! Le monde est violent ? Venez vivre en Minervois ! A côté de cela, il est aisé aujourd’hui de pouvoir s’initier à de nombreuses pratiques à la croisée des arts, artisanats et sports. Oui, ici, l’imagination et l’ouverture des champs des possibles se normalisent. Bientôt, ce ne sera plus étonnant de voir des vendanges en musique, des arts en boucherie, et de l’artisanat au supermarché du coin…
Ici, comparativement au nombre d’habitants, l’offre culturelle et sportive semble bien plus ample et originale qu’au cœur d’une grande ville. Qui parle d’ennui et d’isolement ? L’avenir de l’homme est au champs.

Catherine Jauffred