La vie reprend son cours après des mois de confinement vécus douloureusement. La vie sociale avait totalement disparu et ce n'est que virtuellement que les humains échangeaient, se retrouvaient et partageaient des moments ensembles grâce à la fée technologie. Mais s'il y a bien une chose qu'elle ne peut pas remplacer, ce sont bien des moments passés ensemble autour d'un verre ou d'un bon repas. C'est ce que la population française dans son ensemble (à l'exclusion de la Guyane et Mayotte) peut désormais faire depuis lundi dernier tout en respectant encore les distanciations physiques et les gestes barrières. Et c'est bien là où le bat blesse.

Au micro d’Europe 1 la semaine dernière, Philippe Etchebest le célèbre chef aussi connu grâce à l'émission Top Chef prévenait : "S’il ne se passe rien, le montant des faillites va être colossal. Au total, l’Etat perdrait 11 milliards sur un an, et il s’agit d’un calcul optimiste de ce qui se passerait si le gouvernement et les assurances ne nous aident pas", assène t-il.  Selon lui 30% des entreprises de restauration en France risquent de faire faillite dans les mois qui viennent soit près de 225.000 emplois en moins. Il faut dire que l'application des mesures de distanciation n'affecte pas tous les établissements de la même façon Certains d'entre eux doivent diviser leur nombre de couverts par deux pour faire respecter les différents protocoles en vigueur (voir nos articles). Malgré leur réouverture il y a une semaine pour tout le pays hormis l'île de France, les clients ne sont malheureusement toujours pas suffisamment au rendez-vous.

Avec la réouverture des frontières aujourd'hui, il faut donc espérer que les touristes pourront palier à ce manque et permettront à certains de tirer leur épingle du jeu. La gastronomie est un des secteurs français les plus importants de son patrimoine culturel mais aussi de l'industrie touristique et cette crise pourrait bien avoir raison de bien des petits restaurants que l'on aime tant. Alors cet été, au lieu de viser des plages lointaines : Resto, boulot, dodo ?

Tristan Geoffroy